Conflit étudiant et loi 78 > Archives 2 juin 2012 < La première minute
La première minute > Page d'accueil
Une carpe, si belle dans son étang
Éric de la Noüe
Société À propos Textes Lezamis Contact Facebook Twitter
Conflit étudiant et loi 78

2012-06-02
Taille A - A +

Revue de presse La première minute
Archives > 2 juin 2012


2012-06-02 - 09h09 AM

Le mal de tête du jour d'après

La crise comme instrument politique? Michel David a compris

Michel David, Le Devoir, 2012-06-02

Une bénédiction

«Le premier ministre Charest a bien des défauts, mais il est loin d’être un sot. Il ne répétera jamais l’erreur qu’il a commise au printemps 2007, quand il a choisi de faire campagne sur le bilan de son premier mandat. Il s’en est fallu de peu que sa carrière politique connaisse une fin abrupte.

Bien avant que Jacques Parizeau ne réfléchisse à haute voix sur le sujet, M. Charest avait très bien vu les avantages de la crise comme instrument politique. À l’automne 2008, l’implosion des marchés financiers lui en a offert une sur un plateau d’argent. Il lui fallait avoir les deux mains sur le volant pour permettre au Québec de surmonter cette terrible épreuve.»

Texte complet

Autopsie pour sociologues seulement :

Stéphane Baillargeon, Le Devoir, 2012-06-02
Monarcho-libéraux contre républicains

Sagard: les pauvres qui réfléchissent sont toujours dangereux

Prise un:

Normand Perry, Le Globe, 2012-05-31
Crève pendant que je me goinfre!

«On nous vide les poches et nos comptes de banque pendant qu’eux ne vivent aucune restriction et sont repus. C’est de ces injustices là dont les gens ne sont plus capables, et c’est ce qui s’exprime dans nos rues actuellement!»

- En Russie en 1917, pour ceux qui l'ont oublié ou l'ignoraient, les communistes ont pris le pouvoir des mois après la révolution. Cette révolution avait d'abord été faite par une classe moyenne qui avait faim.

- Voyez Gouvernement provisoires en Russie dans Wikipédia.

- La citation que j'ai retenue du texte de Monsieur Perry donne le vertige. Elle exprime une colère certaine parmi la population, peu importe que les citoyens soient de gauche ou de droite. Selon l'appartenance politique, elle s'exprime et s'explique différemment, à ce stade idéologiquement irréconciliable mais elle n'en demeure pas moins réelle.

Chez les partisans du calme, ceux qui croient toujours au système, le sang se glace. En lui-même, le vidéo de Sagard n'est rien. Pour certains, toutefois, il devient paratonnerre, au même titre que la hausse des frais de scolarité pour d'autres.

Chez les démagogues, soient-ils de gauche ou de droite, ce que je viens de partager avec vous n'aura aucun effet. Pour eux, leur idée compte plus que les gens qu'elle est supposée servir.

Mais, de gauche à droite en passant par le centre, plusieurs sont à se faire un sang d'encre de l'échec des négociations entre les étudiants et le gouvernement.

Dans le tumulte de cette semaine, devant la colère des autres, il n'y a rien à faire pour le moment.

Sinon réfléchir. Intensément.

- Éric de la Noüe

* * *

Mario Dumont: conflit étudiant, échec des négos et prof avec 26 semaines de vacances

Émission du midi. Vidéo ajoutée sur YouTube par DroiteLigne le 1er juin 2012.


* * *

Philippe Teisceira-Lessard, La Presse, 2012-06-01
FECQ: Léo Bureau-Blouin passe la main à Éliane Laberge

Tommy Chouinard, La Presse, 2012-06-01
Conflit étudiant: tout est à refaire

PC via Le Devoir, 2012-06-01
Charest demande aux manifestants de ne pas «nuire aux Québécois»

L'ÉPÉE DE DAMOCLÈS DU GRAND PRIX
Karim Benessaieh, La Presse, 2012-06-01
Conflit étudiant: Gérald Tremblay se dit «très très très déçu»

«À quelques jours des festivités entourant le Grand Prix du Canada, que les étudiants en grève ont promis de cibler, le maire de Montréal Gérald Tremblay s'est dit «très très très déçu» de la rupture des négociations avec Québec.»

- Attendez de voir la semaine prochaine, Monsieur le maire. Déçus, nous allons tous l'être.

Pascale Breton, La Presse, 2012-06-01
Les enseignants sont inquiets pour la reprise des cours

* * *

LES BONS ET LES MÉCHANTS

Richard Martineau, Le Journal de Montréal, 2012-05-31

Chacun son camp

«Hier, dans La Presse, Nathalie Petrowski écrivait: «Le mérite de cette crise qui galvanise et divise la société québécoise depuis plus de 100 jours, c’est qu’elle force tout le monde à choisir son camp.»

Ah oui, c’est un mérite, ça? Obliger les gens à choisir son camp, sa couleur, son p’tit carré? Séparer la province en deux bandes bien distinctes, qui s’insultent et se regardent en chiens de faïence?

Diviser le Québec entre «la gang des bons» et «celle des méchants»?

Eh bien.

Personnellement, je crois que c’est une calamité…»

EN RÉACTION À:

Nathalie Petrowski, La Presse, 2012-05-30

À chacun son carré

«Le mérite de cette crise qui galvanise et divise la société québécoise depuis plus de 100 jours, c'est qu'elle force tout le monde à choisir son camp. La vaste majorité des gens du milieu culturel s'est rangée du côté étudiant. C'était prévisible. Les gens de culture n'aiment pas l'autorité, surtout lorsqu'elle se mue en gouvernement fermé et liquidateur d'avenir ou en policier matraqueur…»

- En contrepartie, ce sont rarement eux qui récoltent les claques sur la gueule offertes par ladite autorité.

* * *

AUTOPSIE EN CHIFFRES DE DIFFÉRENCES IRRÉCONCILIABLES

Gérald Fillion, Radio-Canada, 2012-06-01
À 100$ d’une sortie de crise…

Les «casseux» de party

Christian Dufour, Le Journal de Québec, 2012-05-29

Le droit d'abuser

«Excusez-moi d’être casseux de party, mais l’attitude euphorique d’une partie des citoyens et de la presque totalité des intellectuels dans cette crise m’inquiète.

C’est comme ce festival de casseroles qui risque de se retourner implacablement contre les Montréalais…»

Jacques Brassard, Le Journal de Québec, 2012-05-31

Une jeunesse à la dérive

«D’abord, une précision: il n’y a pas, au Québec comme ailleurs, UNE jeunesse, un bloc monolithique, uniforme, porteuse d’une seule vision des choses et inspirée par une seule idéologie. Il y a plusieurs jeunesses. C’est le cas maintenant et ce l’était aussi dans le passé.

Vous en doutez? La preuve est pourtant sous vos yeux: une nette majorité d’étudiants ont complété leur session et obtenu leurs diplômes…»

Joanne Marcotte, Le Journal de Montréal, 2012-05-31

Ça passe ou ça casse? Alors que ça casse!

«D’abord, une précision: il n’y a pas, au Québec comme ailleurs, UNE jeunesse, un bloc monolithique, uniforme, porteuse d’une seule vision des choses et inspirée par une seule idéologie. Il y a plusieurs jeunesses. C’est le cas maintenant et ce l’était aussi dans le passé.

Vous en doutez? La preuve est pourtant sous vos yeux: une nette majorité d’étudiants ont complété leur session et obtenu leurs diplômes.…»

Robert Bernier et Joanne Marcotte à Franchement Martineau

Joanne Marcotte, cofondatrice du Réseau Liberté-Québec, et Robert Bernier, professeur à l'ENAP, commentent l'impasse entre le gouvernement et les leaders étudiants après l'échec des négociations le 31 mai 2012. Émission diffusée le 1er juin sur LCN.

Premier segment


Deuxième segment

Vidéos ajoutées sur YouTube par Joanne Marcotte, le 1er 2012.


* * *

Ils l'ont dit sur Twitter, c'est vrai!

CE MANIFESTANT QUI S'ÉVERTUE À NE PAS ÊTRE MORT
Yves Boisvert, La Presse, 2012-05-31
Tuer la rumeur

«On peut contester cette interprétation de la loi, mais la police suit invariablement cette ligne de conduite: elle ne nomme pas avant le passage en cour sauf, évidemment, si un criminel est recherché. Je ne peux pas «décider de violer cette règle quand ça arrange l'image de la police», dit Ian Lafrenière, porte-parole du SPVM.

Je résume: Sébastien Tranchard a été blessé «lors de son arrestation». Mais pas gravement. La rumeur a pris des proportions absurdes. Et il a fallu une entrevue avec le mort pour la tuer.»

LA PREUVE QUE C'EST VRAI
Association des Grands requins blancs végétaliens


Mai 2012 et avant | Juin | Juillet

Juin:

1 | 2
4 | 5 | 7 | 9
11
| 12 | 13 | 14 | 16
18
| 19 | 20 | 22 | 23 | 24
25
| 26 | 27 | 28 | 29 | 30


Commentaires: eric@lapremiereminute.ca

www.lapremiereminute.ca/conflit

Mai 2012 et avant | Juin | Juillet

À PROPOS

Une sélection des nouvelles et prises de position essentielles pour suivre le conflit étudiant et le débat sur la loi 78 sans se sentir obligé d'y passer des heures.

Au niveau éditorial, cette Revue de presse est contre la loi 78 mais pro paix sociale et résolument au centre. L'information n'y est jamais présentée au détriment des faits. La sélection retient des points vue divergents et fait aussi place aux médias dits «alternatifs».

À cet effet, la Revue de presse a sept lecteurs: deux «X» de droite carrés verts, leurs enfants carrés rouges, leurs grands-parents, carrés blancs... et vous.

- Éric de la Noüe.

Conflit étudiant et loi 78

Dans La première minute :

Croissance personnelle: Quand la psychologie policière change votre vie pour le mieux

2012-05-17 - MIS À JOUR LE 2012-06-01
Manifs étudiantes au Québec: les policiers ont eux aussi des enfants

VIDÉO 2012-05-18 - MIS À JOUR LE 22-05-23
Réjean Breton à Franchement Martineau

«Le modèle québécois oscille entre la corruption et la révolution»

2012-05-23
Le mouvement Anonymous n'a pas fini de faire parler de lui au Québec

2012-05-24
Conflit étudiant:
Pour qui se battent-ils ou pourquoi?

Un tournesol qui a perdu son Tryphon La première minute > Page d'accueil

Caricature d'Éric de la Noüe
www.lapremiereminute.ca
www.delanoue.ca
© 2011, Éric de la Noüe.