Conflit étudiant et loi 78 > Archives 13 juin 2012 < La première minute
La première minute > Page d'accueil
Une carpe, si belle dans son étang
Éric de la Noüe
Société À propos Textes Lezamis Contact Facebook Twitter
Conflit étudiant et loi 78

2012-06-13 - MINUIT MOINS CINQ
Taille A - A +

Revue de presse La première minute
Archives > 13 juin 2012

ARGENTEUIL ET LAFONTAINE
Bernard Descôteaux, Le Devoir, 2012-06-13
Élections complémentaires - Jugé sur l’ensemble de l’oeuvre

«L’enjeu de cette élection sera bien plus large que le seul sujet des droits de scolarité universitaires qui a servi de bougie d’allumage à cette crise. Il portera sur la vision de développement économique et social de notre société. Un choix est à faire entre le néolibéralisme défendu par le Parti libéral de Jean Charest et la social-démocratie prônée par le PQ. Attendre pour trancher ne pourra qu’exacerber les tensions et accroître la polarisation. Aussi bien, alors, tenir ce scrutin dès septembre.»


Les claques sur la gueule de Réjean Breton

Le huit juin dernier, j'ai rapporté les propos d'un blogueur de gauche ou du caniveau, c'est selon, du nom de Gab Roy, qui fantasmait à l'idée de dévisser la tête de Jacques Villeneuve.

Sur les ondes de CHOI Radio X, lundi le onze, le professeur à la retraite Réjean Breton est venu souhaiter que Gabriel Nadeau-Dubois et le «mollah Khadir» subissent des passages à tabac.

Nous sommes mercredi, et Monsieur Breton est venu présenter ses excuses sur les ondes de CHOI en fin d'après-midi. J'accorde cependant la même attention aux propos de Réjean Breton qu'à ceux tenus par Gab Roy. Parce que les dérapages et les appels à la violence, qu'ils viennent de gauche ou de droite doivent être dénoncés.

De plus, dans le cas de Monsieur Breton, la forme de ses prises de positions, virulente, ne date pas d'hier...

Alors, donc, sans plus attendre:

Patrick Lagacé, La Presse, 2012-06-13 à 00h38
Gabriel Nadeau-Dubois: Réjean Breton prône les claques sur la gueule

«Vers 3:06, on entend les crissements de pneus qui annoncent le dérapage; à 3:21, M. Breton évoque les «minables» qu’il ne faut pas endurer; à 3:26 il poursuit la description de son «rêve» en espérant que la prochaine fois que Gabriel Nadeau-Dubois se retrouve à Québec, il prendra une claque sur la gueule; à 3:45, M. Breton prend le champ, dans un nuage de poussière, quand il évoque un autre rêve, celui de faire passer un tabac, «avec une dizaine d’amis», au «mollah Khadir», j’imagine qu’il s’agit d’Amir Khadir.»

Nicolas Lachance, Le Journal de Québec, 2012-06-13 à 23h06
Breton s'excuse: «Je suis allé trop loin»

Les audios

Au choix avec un x:

Dany Houle avec Réjean Breton, 5 à 7 de CHOI Radio X, 2012-06-13

Sur le serveur cité par Patrick Lagacé, Dieu sait où et par qui, en format MP3

Réjean Breton à propos de GND et Khadir (intégral)

Les excuses en ondes de Monsieur Breton le 13:

AUDIO
Dany Houle avec Réjean Breton, 5 à 7 de CHOI Radio X
via Radio-Ego, 2012-06-13
GND/Khadir - Réjean BRETON s'excuse... Beaucoup

Thèse, antithèse et synthèse

...et voici ce que ça donne:

Québec Facho-Watch «Démasquer l'intolérance au Québec», 2012-06-12
La radio-poubelle incite à la violence contre Gabriel Nadeau-Dubois et Amir Khadir

Bravo, Réjean? Ah, ouais? Permettez-moi de me demander si ce dérapage n'est qu'un accident de parcours.

RÉJEAN BRETON EN RAPPEL

Mario Dumont et Réjean Breton: Frais de scolarité, grèves étudiantes et impunité généralisée

Vidéo ajoutée par DroiteLigne (Danny Thompson).

Un samedi soir de banlieue, un de vos invités pète un fusible et casse toute votre vaisselle. Au cours de nos vies, un tel événement peut arriver à chacun d'entre nous. De plus, faire une radio «live», sans script ni filet de sécurité est un sport dangereux. Et, comme pour toutes les prises de position dans l'espace public, vos détracteurs vous laisserons rarement le privilège de vous citer en respectant le contexte.

Cela dit, que fait-on avec un invité qui casse la vaisselle à répétition?

J'écoute Monsieur Breton depuis plusieurs années. Il n'en est pas à ses premières frasques.

AUDIO - SON AUDITION POUR DEVENIR HUMORISTE
Réjean Breton avec Jeff Fillion, Radio-Pirate,
via Radio-Ego, 2008-05-21
Réjean Breton 1er passage à RadioPirate - 2007-11-06

À 27:18 AU COMPTEUR:

«Les Francophones, on est des agités stériles, qui gigotent dans le vide.»

- La preuve par l'exemple?

Monsieur Réjean Breton, pour vous, Pierre Foglia sont-ils des Québécois? Répondez-nous dans vos mots

AUDIO - DE L'AMOUR DES ITALIENS, FOGLIA, CASSIVI ET L'ITALIE EN GÉNÉRAL
Réjean Breton avec Jeff Fillion, Radio-Pirate,
via Radio-Ego, 2009-11-04
Réjean Breton à RP - le mercredi 4 nov 2009

À 28:30 AU COMPTEUR:

«C'est pas tous les Italiens qui sont dans la mafia, mais tous ceux qui sont dans la mafia sont Italiens. Alors, et pis comme par hasard, les noms y sonnent tous italien. La gang de autour - et, d'ailleurs, à ce propos, tu connais Foglia, Foglia de La Presse, oui, oui, avec Cassivi, t'sais les deux gogauches, des Italiens, alors - as-tu vu Foglia, il était [inintelligible] assez mal - pas possible - alors, là, sur l'affaire des élections municipales, Foglia a écrit un article... Alors, Foglia, 'y parle de la démocratie »

Peu après, Monsieur Breton accuse Pierre Foglia de vouloir faire oublier Tony Accurso et les «Italoches qui sont comme par hasard tout autour de cette marde». Il accuse aussi Monsieur Foglia de putasser.

Parlant de marde, j'ai interrompu la transcription, le discours de Réjean Breton devenant décousu à la limite du supportable.

À 30:40 AU COMPTEUR:

«Alors, mon Foglia, Italien, bien sûr, tellement français et tellement québécois, aussi...»

Avec les deux citations que j'ai retenues, toutefois, le contexte des propos de Monsieur Breton perd de son importance pour leur rendre justice. Au demeurant, moi, j'ai envie de vomir. C'est d'autant plus senti que je me suis tapé l'audio au complet.

Vouloir pleinement casser du sucre sur le dos de Réjean Breton, j'écrirais ce que je pense du simplisme de certaines de ses prises de position et de ses commentaires sur la québécitude de Messieurs Foglia et Cassivi.

Je ne le ferai pas. Pour les lecteurs qui n'étaient pas familiers avec le bonhomme, je vais même passer un jugement de valeur sur l'intégrité intellectuelle de Monsieur Breton.

Et puis, non. Je me réserve ça pour une chronique à venir. J'ai été assez gentil aujourd'hui.

En attendant, vous pouvez aussi voir:

Réjean Breton à Franchement Martineau: «Le modèle québécois oscille entre la corruption et la révolution».

J'avais écrit ce billet en mai dernier, pour accompagner un extrait vidéo d'une entrevue que Monsieur Breton avait accordée à Richard Martineau, mentionnant que, pour la forme et le ton, le discours de Monsieur Breton hérisse et n'avait rien à envier à celui des tenants les plus méprisants de l'extrême-gauche.

On s'en reparle.

- Éric de la Noüe

* * *

Boycott: le prix payé par ceux qui voulaient continuer à étudier

Laurent Proulx, Le Prince Arthur, 2012-06-13
Dommages collatéraux

- Laurent Proulx? Oui, LE Laurent Proulx. Veuillez noter que son texte aurait été rédigé avant que la nouvelle de l'abandon de son cours devienne publique.

«La première personne avec qui j’ai eu la chance d’échanger est une étudiante en sciences humaines du Collège Lionel-Groulx. Elle fut durement touchée par la grève. Au téléphone, elle me raconte la tension sur le campus et à qu’elle point le climat est devenu lourd au fil des jours, notamment lors des tentatives d’application des injonctions. «Je ne me sentais jamais vraiment en sécurité. L’atmosphère tendu était tout simplement invivable…». Comme certains de ses collègues, elle a décidé d’abandonner sa session et d’attendre la fin du conflit pour revenir sur les bancs d’école. « Nous n’avons aucune idée de comment le conflit va se régler. En attendant, les factures et les comptes continuent de rentrer…»…»

LAURENT PROUX EN RAPPEL:

2012-06-11

Le calvaire de Laurent Proulx

Sarah-Maude Lefebvre, Le Journal de Montréal, 2012-06-08
Un anti-grève lâche son cours

«Après avoir obtenu une injonction et réclamé haut et fort la liberté de pouvoir étudier malgré la grève étudiante, Laurent Proulx a finalement abandonné le cours d'anthropologie qu'il suivait à l'Université Laval.»

«Selon l'ancien attaché de presse du MERSQ, Carlos A. Godoy, l'étudiant tient à éviter «d'être sous les feux des projecteurs», car il serait victime d'intimidation.

«Hier, il s'est fait rentrer dedans et a reçu un coup d'épaule, relate M. Godoy.»»

- À première vue, difficile de ne pas être frappé par l'ironie de l'abandon de Monsieur Proulx, je sais. Je dois cependant vous dire que je n'ai pas suivi de près ce dossier. - Je pense surtout que l'activisme politique ou social, quand on est forcé de gagner sa vie et de défrayer soi-même les frais de son engagement, coûte cher. Laurent Proulx appartient maintenant à l'histoire du Québec, une note de bas de page.

- On lui fout la paix, maintenant?

Les frais de scolarité, au-delà d'une hausse

Émilie Bilodeau, La Presse, 2012-06-13
L'aide financière accroît l'endettement, concluent les étudiants

«Selon elles [les fédérations étudiantes collégiale et universitaire], l'implantation d'un plafond de prêts et d'une allocation compensatoire vont tripler la dette des étudiants provenant de familles de la classe moyenne. Ces universitaires dont les parents gagnent un revenu brut entre 45,000$ et 60,000$ vont voir le ratio de leurs prêts et de leurs bourses inversé avec l'offre du gouvernement, soutiennent-elles.»

EN RAPPEL:

Éducation au Québec: Bernard Landry souhaite une gratuité complète mais remboursable selon les revenus

Bernard Landry - Ancien premier ministre du Québec
Le Devoir, 2012-05-31
Conflit étudiant - Une autre approche est possible…

«Les jeunes s’engagent à nouveau. Espérons que cela laisse présager qu’ils iront à l’avenir aux urnes autant que leurs aînés et s’impliqueront sérieusement dans la politique.»

- Quatre principes sacrés en éducation et...

«Gratuité scolaire complète - enfin! - de la maternelle jusqu’à la plus haute diplomation universitaire suivant les talents et la volonté de chacun et chacune. Donc, aucune entrave matérielle d’accès aux études ne subsisterait, ni aux yeux des jeunes ni de leurs parents.

Par la suite, une fois les diplômes obtenus, un mode de paiement rétroactif des droits de scolarité tenant compte des critères suivants : le coût réel des études par faculté et le niveau de revenu moyen lié à la profession pratiquée ou les revenus réels des diplômés. Ainsi, le chirurgien et l’ingénieur auraient à rembourser plus que l’anthropologue et le professeur du secondaire.»

Texte complet


Mai 2012 et avant | Juin | Juillet

Juin:

1 | 2
4 | 5 | 7 | 9
11
| 12 | 13 | 14 | 16
18
| 19 | 20 | 22 | 23 | 24
25
| 26 | 27 | 28 | 29 | 30


Commentaires: eric@lapremiereminute.ca

www.lapremiereminute.ca/conflit

À PROPOS

Une sélection des nouvelles et prises de position essentielles pour suivre le conflit étudiant et le débat sur la loi 78 sans se sentir obligé d'y passer des heures.

Au niveau éditorial, cette Revue de presse est contre la loi 78 mais pro paix sociale et résolument au centre. L'information n'y est jamais présentée au détriment des faits. La sélection retient des points vue divergents et fait aussi place aux médias dits «alternatifs».

À cet effet, la Revue de presse a sept lecteurs: deux «X» de droite carrés verts, leurs enfants carrés rouges, leurs grands-parents, carrés blancs... et vous.

- Éric de la Noüe.

Conflit étudiant et loi 78

Dans La première minute :

Croissance personnelle: Quand la psychologie policière change votre vie pour le mieux

2012-05-17 - MIS À JOUR LE 2012-06-01
Manifs étudiantes au Québec: les policiers ont eux aussi des enfants

VIDÉO 2012-05-18 - MIS À JOUR LE 22-05-23
Réjean Breton à Franchement Martineau

«Le modèle québécois oscille entre la corruption et la révolution»

2012-05-23
Le mouvement Anonymous n'a pas fini de faire parler de lui au Québec

2012-05-24
Conflit étudiant:
Pour qui se battent-ils ou pourquoi?

Un tournesol qui a perdu son Tryphon La première minute > Page d'accueil

Caricature d'Éric de la Noüe
www.lapremiereminute.ca
www.delanoue.ca
© 2011, Éric de la Noüe.